La robe

LE VOILE DE LA MARIÉE

Le voile de la mariée remonte à une ancienne tradition de l’antiquité où le jeune homme jetait un drap sur la tête de la jeune fille afin de l’enlever de son village et de l’épouser. Au fil du temps, la tradition a évolué, la mariée portait un voile pour que son époux ne la découvre pas avant qu’ils soient officiellement engagés. Cela permettait que le futur marié donne son consentement sans prendre en compte les critères physiques de sa promise.

Le voile, souvent en tulle blanc, symbolise avant tout la pureté et la virginité.

Le voile est porté par la mariée. Lors de la cérémonie, pendant l’échange des vœux, elle pourra le relever au son de cette phrase : « Vous pouvez embrasser la mariée… ». Le voile est un symbole fort car il la protège du mauvais œil, du diable et de la jalousie.

Les demoiselles d’honneur piquaient une épingle dans le voile de la future mariée pour essayer de trouver un mari dans l’année. Puis, à la fin de la noce, il était coutume que la mariée découpe dans son voile des rubans pour les distribuer à ses invités en souvenir porte bonheur.

Aujourd’hui, cette tradition subsiste toujours en offrant aux invités des petits morceaux de tulle identique à celui du voile en y ajoutant des dragées comme souvenir de cette journée si particulière et pour les remercier de leur présence.

Lyautey
Prudence
Ambroisiere
Veronne